TICs, TOCs : origines, manifestations et pistes d’accompagnement.

Les TICs et les TOCs ont en commun le caractère répétitif et difficilement répressible du mouvement effectué.
D’un point de vue extérieur, leur but est souvent incompréhensible.

Evoluant différemment chez chaque personne, ils peuvent être transitoires, devenir de plus en plus envahissants, persistants puis chroniques.

 

TICS et TOCS : LES GRANDES LIGNES

Un TIC Trouble Involontaire Compulsif – est un mouvement ou une vocalisation involontaire, de survenue soudaine, bref, souvent explosif, stéréotypé chez un même patient.
Sans but apparent, ressenti comme irrépressible, survenant souvent en salves, il peut cependant être contrôlé pendant un temps variable par la volonté.
Les TICs sont l’expression d’une tension interne très vive.
Les patients prennent souvent l’image d’une cocotte-minute ou d’un volcan pour exprimer ce qu’ils ressentent.
Comme pour tous les mouvements involontaires, les tics peuvent être accrus par l’émotion et disparaissent pendant le sommeil. 

Un TOC – Trouble Obsessionnel Compulsif se caractérise par des idées, des images ou des impulsions (obsessions) récurrentes, persistantes, non désirées et anxiogènes.
Pour tenter d’atténuer ou de prévenir l’anxiété causée par les obsessions, les TOC(s) sont fréquemment accompagnés de certains rituels répétés (compulsions), des actions particulières ou des actes mentaux : vérification de la fermeture de portes, comptage, lavage des mains… Ces manifestations récurrentes, persistantes, pénibles, peuvent se révéler parfois très invalidantes.

Les facteurs environnementaux tels que le stress, la fatigue, le manque de sommeil, le degré d’émotivité, l’ennui… sont susceptibles de majorer les symptômes de ces affections.

LES TICS

Ils surviennent brutalement, échappent au contrôle de la volonté, et mettent d’autant plus mal à l’aise que l’on ne peut le dissimuler…

L’un cligne des yeux, l’autre a un rictus… le TIC est la répétition, à fréquence variable, d’une activité musculaire sans raison d’être.
La plupart du temps les TICs, fréquents chez les enfants, apparaissent dans des situations particulières d’émotion ou d’inquiétude et ne sont que temporaires.
Chroniquement installés et réellement alarmants, ils renvoient à la possibilité d’un trouble névrotique de type obsessionnel.

Je vous propose ici un paragraphe exhaustif d’un article du 11 septembre 2018 écrit par Aurélien d’Ignazio, psychomotricien :

« Les TICs sont des mouvements involontaires et inattendus.

Ils apparaissent le plus fréquemment entre 5 et 7 ans et répondent à une sensation de tension interne. Ils sont parfois décrits comme « semi-volontaires » dans la mesure où les personnes concernées peuvent y résister ou les retarder (O’Connor & Al, 2015).

Les TICs les plus courants s’observent au niveau du visage (mouvement facial, rictus de la lèvre, hochement de tête, clignement d’oeil…) mais peuvent également concerner des vocalisations (raclement de gorge, reniflement, bruit de bouche…).
Plus globalement il peut s’agir d’un inconfort poussant les personnes à bouger certaines parties du corps pour se débarrasser d’une sensation désagréable (hausser les épaules, se frotter les doigts, bouger les jambes…).

TICs moteurs : clignement des yeux, grimaces, haussement d’épaules, sauter comme une grenouille, secouer la tête de façon saccadée, se mordiller les lèvres…
TICs sonores : saper, renifler, se racler la gorge, interjection, bégayer, injurier, menacer verbalement les autres…

Il est intéressant de considérer que :

  • Les TICs sont présents dans tous les pays, toutes les cultures et toutes les ethnies
  • Ils ne sont pas nécessairement associés à des troubles neurologiques ou psychiatriques même si il peut y avoir des comorbidités fréquentes telles que l’hyperactivité. 
  • Ils peuvent dans certains cas être reliés au contexte psycho-affectif du moment.
  • On retrouve parfois le terme associé de dystonies pour désigner ces contractions musculaires involontaires engendrant parfois des postures anormales.

Diagnostic différentielContrairement aux TOCs, les TICs n’ont pas de rapport avec une compulsion ou une pensée obsédante. Comme évoqué, il s’agirait plutôt d’un moyen de libérer une tension interne.

Les TICs sont d’ordre neurologique quand les TOCs sont d’ordre psychologique.


LES TOCS

Les TOCs pourraient avoir une dimension héréditaire et génétique (Brady, 2003 ; Nauert, 2006), ce qui n’exclue pas le terrain anxieux de la personne touchée. Relativement fréquents, ils touchent environ 1 adulte sur 60 (Kessler et al., 2005).

Se répéter une même phrase un nombre de fois précis, se laver plusieurs fois les mains d’affilée, se focaliser sur l’alignement où la symétrie d’objets de son environnement…

Si nous avons tous nos « petites manies », elles virent, pour certaines personnes, à l’obsession. C’est l’intensité et le caractère envahissant au quotidien qui en définiront le caractère pathologique (tableau psychiatrique) de ces TOCs.

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est caractérisé par les obsessions et les compulsions :

  • Les obsessions sont des pensées ou des images pénibles persistantes, par exemple, la crainte d’être sale ou d’être contaminé.
  • Les compulsions sont des comportements qu’on se sent obligé d’accomplir afin de se débarrasser de l’anxiété causée par une obsession. Il peut s’agir, par exemple, de se laver les mains à plusieurs reprises afin de vaincre la peur de la contamination.

Le TOC peut apparaître à tout âge. Ses symptômes étant souvent bénins au début, le TOC tarde souvent à être reconnu.

Les rituels sont un des signes les plus révélateurs des TOCS. Ils n’ont qu’un seul objectif : diminuer l’anxiété et les angoisses. Envahissants pour se vouloir efficaces, les rituels ont très vite un impact handicapant dans la vie du sujet, ainsi que dans celle de son entourage.
Il existe, à la racine du trouble obsessionnel compulsif, une aversion au risque, avec une quête du risque zéro, et un besoin de contrôle inapproprié. Là se trouvent des pistes d’accompagnement à considérer.


PROPOSITIONS SOPHROLOGIQUES

Accompagner les TICs

…chez les enfants

Il est fondamental de proposer un accompagnement ludique auprès des enfants : il s’agit de générer l’intérêt pour favoriser l’investissement de l’enfant, et augmenter les potentiels de progrès.
Les objectifs sont pluriels, et les axes pourraient être définis comme suit :

  • Défocaliser l’attention ⇒ les séances de sophrologie vont chercher à orienter l’attention de l’enfant sur des situations qui le détachent de l’appréhension et de  l’anticipation des manifestations (jeux, exercices, visualisations, verbalisations…)
  • Lors des exercices sophrologiques, l’enfant sera encouragé à « évacuer » la surcharge de tension à l’origine des troubles ⇒ favoriser le lâcher-prise et le relâchement musculaire
    ⊗ Il ne s’agit pas de substituer, ce qui ne ferait que déplacer le TIC !
  • Développer la confiance en soi ⇒ ce trouble est souvent stigmatisant, il est donc important de  valoriser les ressources de l’enfant, ses capacités, ses potentiels… 

…chez les adultes

L’accompagnement sophrologique auprès des adultes pourra s’articuler un peu différemment :

  • Encourager la prise de conscience des tensions préalables au TIC ⇒ repérer l’émergence de la contractionMise en place d’un processus alternatif, qui aidera à minimiser l’ampleur de la manifestation ⇒ atténuer et compenser.
  • Les exercices de respiration, visualisation, lacher-prise…autant d’outils qui sont toujours à la base de la proposition sophrologique.

Pour les enfants comme pour les adultes, la durée des séances devra être adaptée à la fatigabilité de chacun : les exercices de suppression volontaire des TICs sont éminement stressants, demandant une forte concentration.

Accompagner les TOC(s)

Aujourd’hui, le corps médical propose deux pistes de traitement des TOCs :

  1. la prise en charge médicamenteuse qui va proposer un traitement de fond couplé à des anxiolytiques qui viendront soulager les angoisses aiguës.
  2. les TCC – Thérapies Cognitivo-comportementales.

La Sophrologie s’inscrit dans une démarche psycho-corporelle qui correspond parfaitement aux processus des TOCs.

Le sophrologue va orienter son accompagnement sur deux axes principaux :

  • apaiser les manifestations physiologiques consécutives aux TOCs : sensation d’étouffement, de palpitation, de perte de conscience… Dès l’apparition de ces sensations physiques, l’angoisse monte, par conditionnement, chez la personne présentant un trouble obsessionnel compulsif., d’autant plus facilement que le sujet a généralement une faible tolérance à l’anxiété.
  • développer la capacité de prendre de la distance par rapport à l’intrusion des pensées obsessionnelles et compulsives anxiogènes. C’est un travail cognitif d’accueil des émotions et de (ré)appropriation de leurs manifestations.

Quel que soit le cas de figure, les TOCs sont à considérer dans un processus systémique, où la souffrance du sujet se répercute sur son entourage, qui sera à son tour anxiogène.
On cherchera à endiguer le cercle vicieux d’un épuisement généralisé en proposant, souvent de manière très efficace, un accompagnement du sujet impacté, mais également de son entourage proche.
Bien évidemment, dans le cadre d’une considération individualisée et adaptée en conséquence.


Egalement : le syndrome de Gilles de la Tourette

Le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) est la forme la plus sévère de maladies des tics. Il est définit comme l’association de tics moteurs et vocaux pendant plus d’un an, évoluant par phases d’accalmie et d’aggravation.
On parle de tics vocaux quand une personne va produire de manière involontaire et répétitive des bruits ou des mots, et parfois même des gros mots, cela s’appelle alors « la coprolalie« . 
Sa prévalence (nombre de cas dans une population donnée à un moment donné) est estimée à 1 % des enfants, avec une prédominance masculine (quatre garçons pour une fille).


Bibliographie, liens et informations

l’Association Française de Personnes souffrant de Troubles Obsessionnels Compulsifs http://www.aftoc.org/

http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Tic

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-mentaux/troubles-obsessionnels-compulsifs-et-apparent%C3%A9s/trouble-obsessionnel-compulsif-toc#

le Collège des Enseignants en Neurologie : https://www.cen-neurologie.fr/

http://www.psychomotricien-liberal.com/blog/

Centre d’Evaluation Neurologique et d’Orientation Pédagogique

Thibault, M., & Roubertie, A. (2011). Tics et syndrome de Gilles de la Tourette. Médecine thérapeutique/Pédiatrie14(2), 116-120.

« Trouble obsessionnel compulsif (TOC) chez les adultes » http://www.esantementale.ca/Ottawa-Carleton/Trouble-obsessionnel-compulsif-TOC-chez-les-adultes/index.php?m=article&ID=8904

Woods D., Piacentii J., Walkup J.T. (2010,2016) Intervention Comportementale Globale pour les Tics. Tourette Association of America

Sanchez, S., Humbertclaude, V., Carme, E., & Roubertie, A. (2018). Maladies des tics: tics provisoires, tics chroniques et syndrome de Gilles de la Tourette. Pratique Neurologique-FMC9(4), 244-251.

https://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-tics-y-a-t-il-d-autres-solutions-que-les-seances-de-psy-_8751.html

https://www.troubles-obsessionnels-compulsifs.com/toc-enfant-adolescent/introduction/

http://www.cheo.on.ca/fr/troubles-obessionels-compulsifs

https://e-psychiatrie.fr/situations-ou-appeler-a-laide/troubles-obsessionnels-compulsifs-toc-tcc-therapie-cognitivo-comportementale-rituel-lavage-verification-obsession-compter/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close